Fillonneau : Vérandas extensions

Apporter une cohérence entre la cuisine, la salle à manger et le salon/véranda.

  • realisation-temoignage-architecture-amenagement-interieur-fillonneau-veranda-gonord-2
  • Réalisation architecture aménagement intérieur Fillonneau véranda Armel Tual
realisation-temoignage-architecture-amenagement-interieur-fillonneau-veranda-gonord-2

Nous avons contacté l’architecte d’intérieur M. Tual dès que cela a été possible. Il est venu à notre domicile, nous a questionné, a cherché à connaître nos besoins, nos idées, nos attentes.

Sur les trois solutions d’aménagement qu’il nous a proposées, deux idées ressemblaient à celles que nous avions déjà en tête, la troisième par contre, nous correspondait moins. Ainsi, l’apport de l’architecte à notre projet a été un peu limité, cependant cela a permis de confirmer et renforcer nos idées premières.

Le problème à résoudre dans notre projet était la présence d’une poutre portante entre la cuisine semi-ouverte et le salon. Ce n’était pas « esthétique ». Nous avions déjà l’idée de faire un faux-plafond pour amortir le décroché. Sans qu’on le lui en parle, l’architecte nous a conseillé de le faire. Il nous a également proposé d’autres travaux mais ceux-ci nous ont semblé un peu trop excessifs. Nous n’étions pas prêts à aller jusque-là. Il nous a aussi donné quelques règles de base sur les couleurs, comme éclairer les murs du fond pour agrandir l’espace. Conseils que nous avons suivis.

M. et Mme Gonord – propriétaires (56)

 

« La prestation de conseil par un architecte d’intérieur ? C’est une offre complémentaire très qualitative. Le client la perçoit comme une offre « privilège » qui accompagne bien l’ensemble de son projet. »

Gaëtan Salmon – Concepteur-projets Fillonneau Vannes-Auray

 

Conseils apportés par l’architecte d’intérieur Armel TUAL

  • Problématique du projet : Apporter une cohérence entre la cuisine, la salle à manger et le salon/véranda.
  • Proposition n°1 : Travailler l’éclairage direct et indirect des pièces à vivre en manque de clarté, avec l’ajout de suspensions dans la salle à manger et des spots encastrés dans un faux plafond.
  • Proposition n°2 :  Modifier l’accès de la porte d’entrée vers le salon et non pas vers la cuisine. Avec ici, l’ajout d’une baie vitrée, d’une cloison, d’une porte et d’un revêtement de sol. L’idée étant de donner un peu de profondeur, et l’envie d’accéder vers le salon avec l’apport d’une matière, d’une texture qui réchauffe et intimise la pièce.
  • Proposition n°3 : Offrir quelque chose d’assez ouvert visuellement mais avec une séparation physique (baie vitrée, ferronneries). De quoi laisser passer la lumière d’une pièce à l’autre, sans entrave. Le charme en plus et les odeurs de cuisson en moins.